Fleur aurorale de la Voie lactée

La tige de notre Voie lactée pourrait-elle s’épanouir en une fleur aurorale ? Non, pas vraiment, même si c’est ce que l’on peut voir sur l’image du ciel d’aujourd’hui. À gauche, le plan central de notre galaxie s’étend de l’horizon jusqu’au milieu du ciel. À droite, un ovale auroral s’étend également du centre du ciel, mais il est dominé par l’oxygène qui brille en vert vif. Les deux ne sont pas physiquement liés, car l’aurore est relativement proche, les parties les plus rouges se produisant dans l’atmosphère terrestre à seulement 1000 kilomètres d’altitude. En revanche, la distance moyenne des étoiles et des nébuleuses que nous voyons dans la Voie lactée est de 1000 années-lumière, soit 10 trillions de fois plus loin. L’image composite présentée a été prise début octobre au-dessus d’un petit lac à Abisko, dans le nord de la Suède. Alors que le champ magnétique du Soleil entre dans la partie active de son cycle de 11 ans, les aurores près des deux pôles de la Terre deviendront certainement plus fréquentes.