Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Guy Leroy

DSC03720.JPG

LA VÉRITÉ

Idéalisme et réalisme, je vous aime, 
Comme l'eau et la pierre vous êtes 
parties du monde, 
lumière et racine de l'arbre de la vie. 

Non, ne me fermez pas les yeux.
lorsque j'aurai cessé de vivre,
j'en aurai besoin pour apprendre
pour regarder et comprendre ma mort. 

Il me faut ma bouche
pour chanter après qu'elle aura disparu.
Et mon âme, et mes mains, mon corps
pour continuer à t'aimer, ma chérie. 

C'est impossible, je le sais, pourtant je l'ai voulu
J'aime ce qui n'a que des rêves.
J'ai un jardin tout de fleurs qui n'existent pas
Je suis résolument triangulaire.
Et je regrette encore mes oreilles,
mais je les ai enveloppées pour les laisser
dans un port, sur un fleuve à l'intérieur
de la République de Malaguette. 

Je suis las de porter la raison sur l'épaule
Je veux inventer la mer quotidienne
Un jour j'ai reçu la visite
d'un peintre de talent qui peignait des soldats
Tous étaient des héros et le brave homme
les peignait en plein feu sur le champ de bataille
mourant comme à plaisir 

Et il peignait aussi des vaches réalistes,
si réalistes et si parfaites, si parfaites
qu'on se sentait, rien qu'à les voir, mélancolique
et prêt à ruminer jusqu'à la fin des siècles. 

Horreur et abomination ! J'ai lu
des romans-fleuves de bonté
et tant de vers
à la gloire du Premier Mai
que je n'écris plus désormais
que sur le Deux du même mois. 

Il semble bien que l'homme
bouscule fort le paysage
et cette route qui avait un ciel auparavant
maintenant nous écrase
de son entêtement commercial. 

Il en va de même avec la beauté,
et comme si nous refusions de l'acheter,
ils l'emballent à leur goût et à leur mode. 

La beauté, laissons-la danser
avec ses courtisans les plus inacceptables,
entre le plein jour et la nuit;
ne la contraignons pas à avaler
comme un médicament la pilule de vérité. 

(Et le réel ? Il nous le faut, sans aucun doute,
mais que ce soit pour nous grandir,
pour nous rendre plus vastes, pour nous faire frémir,
pour rédiger ce qui pour nous doit être
l'ordre du pain tout autant que l'ordre de l'âme.) 

Sussurez ! tel est mon ordre
aux forêts pures,
qu'elles disent en secret ce qui est leur secret,
et à la vérité: Cesse donc de stagner,
tu te durcis jusqu'au mensonge.
Je ne suis pas recteur, je ne dirige rien,
et voilà pourquoi j'accumule
les erreurs de mon chant.

Pablo Neruda

,

Commenter cet article

andrée 07/02/2011 13:03



magnifique voyage ... tes yeux débordent de visages nouveaux, paysages, couleurs ..


bonne journée



Françoise 23/01/2011 17:47



Alors l'idée est bonne !



Françoise 23/01/2011 17:39



Pourquoi pas. Mais si vous n'aimez pas, est-ce que les autres aiments ?


C'est l'apéritif local ? C'est fait avec quoi ?



Guy Leroy 23/01/2011 17:42



En fait je ne sais pas de quoi c'est fait. Je n'en ai bu qu'une fois. Mais c'est local, en effet.Et les gens aiment ca, oui.



francoise 23/01/2011 17:23



Joli nom pour un apéritif. Choisi à votre intention ?



Guy Leroy 23/01/2011 17:30



Non pas à mon intention. Je trouve ca trop sucré d'ailleurs.Mais quand j'aurais emmenagé dans mon estancia, je fabriquerai du Leguy, bonne idée je pense?



Françoise 23/01/2011 17:14



Pas facile à prendre, les glaçons, je suppose !



Guy Leroy 23/01/2011 17:17



Avec une cane à péche et un hameçon, ca marche bien. Une cane à sucre ca marche aussi pour sucrer le legui.



Françoise 23/01/2011 17:01



C'est normal, l'eau doit être trop froide !



Guy Leroy 23/01/2011 17:08



On y a pris des glaçons dans cette eau pour mettre dans l'apéro, le legui, sur le bateau qui nous promenait autour du glacier



Françoise 23/01/2011 16:51



De les imaginer, en effet, mais je préfère les voir !



Guy Leroy 23/01/2011 16:57



Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de poisson la dedans. Meme pas un requin


 



Françoise 23/01/2011 16:41



Je ne vois pas de bêtes dans l'eau. Pourquoi ? vous en avez vu ?



Guy Leroy 23/01/2011 16:47



Non, mais vous êets capable de les imaginer !!!



Françoise 23/01/2011 16:34



Je n'en vois pas, mais elles sont peut-être cachées sous la couverture !



Guy Leroy 23/01/2011 16:37



Non, je parle des bêtes qui nagent dans l'eau!



Françoise 23/01/2011 16:29



Un contraste fort réussi. J'aime beaucoup cette photo. Je la trouve trés gaie.


Ce rocher à coté de la glace, on dirait une couverture ou un poncho...


Vous ne trouvez pas ?



Guy Leroy 23/01/2011 16:32



Si pourquoi pas? Vous ne voyez pas des bêtes dans le rocher? 



philae 23/01/2011 14:35



grandiose