Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Guy Leroy

P1130458.JPG

Le gouvernement révolutionnaire installé au pouvoir depuis 1959 a nationalisé 90 p. 100 du secteur industriel et 70 p. 100 des terres agricoles.L’effondrement du bloc soviétique, privant Cuba de ses principaux soutiens et de ses partenaires commerciaux, ainsi que le maintien de l’embargo imposé par les États-Unis en 1960, pèsent lourdement sur l’économie nationale. L’ouverture économique du pays s’accroît cependant depuis 1993, date à laquelle Fidel Castro a signé un décret autorisant quelques investissements privés et l’établissement de zones franches. D’autre part, les autorités s’efforcent de développer le tourisme international, misant sur les nombreuses possibilités offertes par l’île dans ce domaine. Avec un apport d’environ 45 p. 100 des devises, et 2,3 millions de visiteurs par an au milieu des années 2000, le tourisme est, depuis la fin des années 1990, le principal moteur de la croissance.

,

Commenter cet article

paysage 02/05/2010 20:23



non aucune réponse ironique traduit moi simplement stp ce que veut dire le mot sanseuil...



paysage 02/05/2010 00:40



ta réponse me laisse perplexe - traduction espagnole ou humour qui signifie ?....



paysage 28/04/2010 09:34



PS : curieux et compliqué personnage que ce M. Guy Leroy avec son magnifique bonnet pérvien.... Difficile à suivre et pourtant si attachant....



Guy Leroy 30/04/2010 09:12



paysage = sanseuil. bravo !!!



paysage 28/04/2010 09:29



Ce tableau aurait pu servir de modèle aux artistes de l'école de dessin dont le thème de la prochaine exposition est "les métiers anciens", je ne ferai pas partie de cette exposition toutes les
toiles avaient étaient prises et puis j'avais d'autres modèle à peindre...


Mais ce qui est curieux c'est que ce qui apparatient au "passé" pour nous est "le présent pour d'autre". Bien entendu ce travail est difficile : il est facile d'être nostalgique lorsque tout est
fait pour notre bien être mais je me pose simplement la question finalement toutes cette soi disant "évolution industrielle" de notre société nous a t-elle vraiment apporté le bonheur... Nous en
voulons toujours plus, nous sommes égoistes, nous avons besoin d'internet pour nous rencontrer - plus capable de s'adresser directement à son prochain..... Les amitiés comme les amours sont
autant éphémères à peine consommées jetées dans une décharge d'oubli....


Cet homme n'a peut être rien mais il a ses animaux, sa terre, son travail. La joie d'avoir réalisé quelque chose de ses mains. La pauvreté c'est sans doute son quotidien mais ce qu'il a : il sait
l'apprécier à sa juste valeur.... Il doit exiter une solidarité entre eux, je te prette mes animaux pour que tu fasses ton champ et nous nous arrangeons lors des récoltes pour nous aider
mutuellement et j'en passe... Il n'y a pas de vie idéaliste mais changer le monde c'est comme vouloir jouer aux apprentis sorciers - on ne maitrise rien...


Voilà ce que m'inspire cette photo. PS: à propos j'ai eu un mal fou à écouter ton morceau de musique - mon PC portable rame à mort...


je retourne visiter ton grand magasin et retrouver mon artiste préféré, je signe et persiste que de talent gâché même si tu ne peux tout faire. Je sais qu'il faut une tête bien remplie dans un
corps sain mais parfois oublie le corps ou la tête suffisamment remplie pour voguer vers l'imaginaire... Nous sommes envahis d'images à la TV, dans les magasines, les reportages alors il est si
bon de pouvoir rêver au travers des toiles d'artiste comme toi... Voir le monde différent de ce qu'il est... A défaut d'utiliser des mots et des commentaires, tu as ce don qui te permet
d'exprimer mille émtotions et nous faire voyager aux travers de tes nombreux voyages.... Je suis sans  doute la seule à le penser, je suis "particulière" et "très chieuse" mais tu as
hérité de ce don de tes ancêtres qui étaient hyper fier de toi comme moi je suis fière que ma fille et j'espère que mon petit fils auront la même passion pour le dessin.... Ne le met pas en
jachère...


Et même si ce que je peux penser ou dire n'a aucune importance je voulais que tu le saches


voilà


biz 


paysage "drole de nom" finalement pour quelqu'un qui est si fervente du rêve et des fantasmes - j'aurai du m'appeler " rêve" non ?... Ou illusion perdue ?.... Bref restons sur paysage car mon
texte comme d'autre n'aura jamais de réponse...


Je vais visiter ton magasin où je commenterai seule dans ma tête tous ces magnifiques tableaux et je te parlerai en monologue à travers mon esprit comme je sais si bien le faire.... C'est un
avantage d'artiste de se fabriquer un monde imaginaire : il peut correspondre à vos attentes et vous apporter une certaine joie... J'aime cette solitude à voyager à travers ce dédale de couloir
coloré et revoir ce temps où tu déchainais tant de passion... J'éprouve pour ma part un véritable plaisir à partager avec mes blogueurs... Et je me sens une obligation de toujours essayer de
faire mieux et j'apprends aussi bps d'eux : c'est un véritable échange finalement même si c'est du virtuel....


Voilà je m'en vais à regret mais il y a toujours une fin à chaque chose...


amitié


paysage      



andrée 22/04/2010 21:30



une photo très belle


est on plus heureux en étant paysan tirant sur ces animaux pour travailler la terre - ou dans son tracteur aux traites impayées ...


je ne sais pas !!


 


bonne soirée



Françoise 20/04/2010 07:16



J'ai l'impression de voir" ma campagne" quarante plus tôt, à part que les boeufs étaient remplacés par des chevaux...


Je prends tout à coup un "coup de jeune" !


Elle est pas belle la vie ?