Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Guy Leroy

P1010438

Le Parc National Talampaya occupe le territoire constitué par les formations montagneuses peu élevées de l'ouest de La Rioja, où l'érosion a donné naissance à des canyons aux parois hautes et raides, comme celui du fleuve Talampaya et ceux qu'on peut apprécier à Los Cajones. Il existe aussi de vastes zones presque dépourvues de végétation appelées «huayquerías», où poussent quelques rares herbes charnues comme le pourpier.

La végétation, constituée d'arbustes, est basse et clairsemée. Parmi les plantes caractéristiques de ces déserts figurent le retamo (diostea juncea), presque dépourvu de feuilles et réalisant la photosynthèse à travers ses tiges vertes; la jarrilla (larrea nitida)au feuillage brillant et résineux; la brea (cercidium australe Johnston), un petit arbre à écorce lisse et verte, très beau lorsqu'il se couvre de fleurs jaunes au printemps; et la chica, un petit arbre endémique de La Rioja, San Juan et San Luis, qui se trouve au pied des formations montagneuses peu élevées. Parmi la faune observable, on retrouve le renard gris, le cariama de Burmeister et le moqueur de Patagonie, notamment aux abords de la zone d'entrée au parc.

Sur les hautes parois rougeâtres se postent plusieurs rapaces comme le condor des Andes, la buse aguia et le faucon pèlerin. Elles sont aussi l'habitat d'un rongeur: la viscache (lagidium viscacia).

Commenter cet article

maryama 28/02/2013 17:03


belle image 

Françoise 27/01/2013 17:10


C'est vraiment trés sec comme végétation et tous ces petits animaux doivent avoir quelque difficulté à se nourrir.


Vous en avez vu des renards gris ?