Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Guy Leroy

 

Léonard de Vinci (Leonardo di ser Piero da Vinci) peintre, sculpteur, orfèvre, musicien, architecte, physicien, astronome, savant, géologue, géomètre, anatomiste, botaniste, alchimiste, inventeur visionnaire, ingénieur mécanicien, et militaire, horloger, urbaniste, et homme de science de génie italien multidisciplinaire et ultra prolifique (Vinci, 15 avril 1452 - Amboise, 2 mai 1519).

 Homme d'esprit universel, à la fois artiste, scientifique, inventeur et philosophe humaniste, Léonard de Vinci incarne l'esprit universaliste de la Renaissance dont il fut un des symboles majeurs et demeure l'un des plus grands hommes de cette époque.

  


  

  Et je vous propose un exercice très enrichissant, à vous,  les amis qui visitez mon site. Choisissez une citation de Leonard de Vinci et commentez la pour nous tous. Laissez courrir votre lyrisme, lâchez vous comme vous le faites avec la peinture.

 

Qui commence?

 


 

Faites que votre tableau soit toujours une ouverture au monde.

 

La rigueur vient toujours à bout de l'obstacle.

 

Celui qui s'oriente sur l'étoile ne se retourne pas.

 

De même que tout royaume divisé est bientôt défait, toute intelligence qui se divise en plusieurs études différentes s'embrouille et s'affaiblit.

 

Rien ne nous trompe autant que notre jugement.

 

Tu fais mal si tu fais l'éloge de quelque chose que tu ne comprends pas bien ; et si tu blâmes, tu fais plus mal encore.

 

Celui qui se réclame de l'autorité ne met pas en oeuvre l'intelligence, mais plutôt la mémoire.

 

Détourne-toi des préceptes de ceux qui spéculent sur le monde mais dont les raisons ne sont pas confirmées par l'expérience.

 

La nature est remplie d'une infinité de raisons dont l'expérience n'a jamais vu la trace.

 

Le souvenir des bienfaits reçus est fragile, comparé à l'ingratitude.

 

Dans la nature, tout a toujours une raison. Si tu comprends cette raison, tu n'as plus besoin de l'expérience.

 

Toute action naturelle est engendrée par la nature de la plus courte façon que l'on puisse trouver.

 

La nécessité est maîtresse et tutrice de la nature.

 

Aucune action naturelle ne peut être abrégée.

 

Pourquoi donc n'est-il pas possible qu'après la mort nous gardions l'apparence parfaite des vivants, si les vivants peuvent dans le sommeil se faire semblables aux lugubres morts ?

 

Si tu dois faire un reproche à ton ami, que cela soit secret entre vous ; mais ses louanges, que tous t'entendent les faire.

 

La patience joue contre les offenses exactement le même rôle que les vêtements contre le froid.

 

Commenter cet article

clovis simard 15/01/2011 19:18



Bonjour,


Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.
      
Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.


La Page No-22: LÉONARD ET LE SOLEIL !


THÉORÈME DU SCEAU : LÉONARD DE VINCI DÉCOUVRE LES MATHS DU SOLEIL !


Cordialement


Clovis Simard



Guy Leroy 15/01/2011 19:38



Trop compliqué pour moi tout ca !! Je vais aller voir, celà m'intrigue quand même.



paysage 09/09/2009 09:57

et si c'était tout simplement ton épouse - fidèle et aimante

C.R.A.P 07/06/2009 01:15

chaque jour je t'aime davantage, aujourd'hui plus qu'hier, mais moins que demain.

Guy Leroy 07/06/2009 22:49


Mais qui donc es tu? Je ne reconnais pas... Donne au moins un indice....


oiseau 29/05/2007 18:32

Alors plus rien à dire après ce comm!

Guy Leroy 29/05/2007 21:36

Si, cela va venir. A l'aide!!......

oiseau 26/05/2007 21:11

Notre univers à première vue semble être composé de dualités, comme le bien et le mal, l'homme et la femme, le matériel et l'immatériel, l'électron et le proton, etc...... Mais quand on y regarde de plus près, il est difficile de  faire la part des choses! la complexité de l'existence, de l'univers, de la matière fait qu'il y a quelque chose de supérieur qui permet surtout un équilibre entre deux forces opposées. Les lois de l'univers ne sont pas encore toutes trouvées à mon sens  car beaucoup de phénomènes restent encore inexpliqués et non démontrés , car pour cela il faut des preuves pour affirmer telle ou telle chose mais on ne peut omettre l'inexpliqué et se dire alors que telle phénomène non expliqué soit la preuve d'une théorie viable!Voilà ce que je peux répondre à ces commentaires laissés plus haut

Françoise 26/05/2007 05:46

Toutes ces théories sont trés intéressantes ! mais il m'est un peu difficile d'y réfléchir à cette heure matinale ! et c'est tellement agréable de lire vos commentaires à Nono et à vous. Alors je vous laisse y réfléchir et je me contente de vous lire......... et sinon la prochaine toile c'est pour quand ?

NONO 25/05/2007 23:53

Oui c’est bien cela que tu dois comprendre. Mais le message important est que, quelque soit le système explicatif, c’est bien la même chose que l’on décrit. Mais l’important est bien d’expliquer de manière cohérente le monde qui nous entoure ;  à la limite, peu importe le moyen utilisé…
 
 

Pour Descartes, désolé de te décevoir, mais il est un des précurseur du bit. En effet le fait de séparer le spirituel et le matériel, est une façon de diviser l’être humain comme l’on divise un gâteau en différentes parts . Ne crois tu pas qu’il existe aussi des nuances dans notre univers ?  Je ne peux me résoudre à cette vision manichéenne du monde : le bien et le mal, le blanc et le noir…Une partie de la beauté du monde réside en effet pour moi dans les nuances : nuances des mots, des couleurs, des sons…et bien sûr des sentiments !

NONO 25/05/2007 23:15

Je voudrais préciser deux ou trois choses quant à la notion d’universalité.  J’aime bien faire le lien entre l’Univers et l’universalité, et pourtant ce sont deux choses légèrement différentes. J’ai déjà parlé de la notion d’universalité précédemment, mot bien difficile à définir. Le problème que tu poses, Guy est un problème un peu différent. Tu refais un peu différemment le raisonnement de Descartes : « cogito ergo sum » légèrement discutable d’ailleurs il me semble. Et si toute les règles, tous nos sens nous trompaient, si tout n’était qu’illusion. Le problème n’est pas pour moi, contrairement à ce que dit Descartes, d’être ou de ne pas être. Le problème est que nous sommes tous dans ce même bateau qu’est celui de la vie. Comprenons ce qui est à notre portée avec les outils qui sont à notre portée comme les maths et la physique. Donc pour répondre à ta question, si l’on suit nos convention « humaines », la physique et les mathématiques ont toujours été là, bien avant la création de l’homme. Mais fatalement, aucun homme n’avait décrit ces conventions, d’où l’ambiguïté…Après si l’on veut compliquer on peut imaginer d’autres conventions fictives qui expliqueraient aussi ces phénomènes. Elles seraient totalement différentes et pourtant elles seraient valables. Et oui ! les mathématiques ne sont pas pour moi universelles dans le sens ou elles font appel à des règles dictées par l’homme. Cela dit, je fais l’éloge de ces sciences car je pense qu’aussi « humaines soient-elles », elles expliquent beaucoup à l’homme sur ses origines, ce qu’il est et permet d’améliorer son futur…
 
 

P.S.1 N’hésitez pas à discuter certaines de mes phrases et à me demander de les clarifier, car j’aborde là un problème bien difficile…
 
 

P.S. 2 Mon père est en vacances à Prague, d’où son absence actuelle que tu remarques sur ton blog.

Guy Leroy 25/05/2007 23:41

Certainement. D'autres entités pensantes, dans l'univers, ont peut etre établi un système explicatif du fonctionnement notre univers commun. De nombreux tels systèmes peuvent, pourrons ou ont existé dans l'histoire de l'univers.Et ces systèmes n'utilisent pas forcement nos chiffres à nous.
C'est bien celà que je dois comprendre?
Par ailleurs , un élément me semble universel sur notre planète : le bit. Zéro ou Un. Ce système semble tout régir, ne crois tu pas? Ca Descartes il n'en a jamais parlé ;-)))

NONO 25/05/2007 22:02

Oiseau, je n'ai jamais remis en cause ton côté rêveuse, et idéaliste. Je remarquai juste que sur ton blog, on peut suivre en quelque sorte le film de ta vie, et c'est dans ta vie de tous les jours aussi que tu puises ton inspiration il me semble. Tu n'as pas envie d'être différente avec les années, moi non plus sur certains points...Mais moi même j'ai vu mon style d'écriture évoluer dans le domaine de la poèsie, voire mes poèmes s'arrêter parfois. Donc on change bien malgré nous. Cela dit, garde ton côté rêveuse qui lui est bien toujours là au fil des années ; c'est lui qui gardera tes poèmes en vie...

Guy Leroy 25/05/2007 22:41

Là, tu as vu juste, Nono, je suis tout à fait de ton avis. Pas vrai Oiseau?

chantal Germagnan 25/05/2007 21:10

Coucou Bien tes citatoins.Ici il se prépare un gos orage notre département est orange. Boudi !!!!!  j'ai peur il commence à y avoir des éclairs. Bon week-end bise

Guy Leroy 25/05/2007 22:40

N'aie pas peur Chantal, on est là ;-))  Et pense aux petits escargots qui sont dehors!  Bises....

andrée 25/05/2007 20:36

LA MORT
drôle de citation..... et Léonard, comment est-ce dans cet ailleurs où peut être tu continues à inventer ... peindre... apprendre ?
dans ma petite mort, peut être viendras-tu m'expliquer ou mieux me montrer comment tu restes vivant ?
Léonard ta Joconde, pourtant pas le plus beau tableau du monde, reste en moi, dans sa tranquille quiétude.
 

Guy Leroy 25/05/2007 22:38

Mais Léonard de Vinci n'est pas mort, Andrée. Il suffit simplement de constater l'interet qu'il suscite dans les comm ici présents. D'une manière plus générale, il est dans toutes les mémoires, il est bien vivant. Les artistes ne meurrent d'ailleurs jamais totalement. Et c'est peut être l'angoisse de la mort, entr'autre,  qui stimule l'activité artistique.  A bientôt Andrée.

oiseau 25/05/2007 20:18

Pour ce qui concerne la poésie, l'inspiration m'a beaucoup guidé sur les mots que je place là où il faut les placer pour faire des rimes, car un poème est aussi une chanson par certains côtés.J'ai beaucoup écrit de poèmes et de textes sur la Grèce, sur notre région du Nord et aussi d'autres qui me concernent ,que ce soient mes idéologies, mon vécu, mes déceptions et aussi mes joies! Les rêves appartiennent à toutes générations confondues, c'est ce qui permet aussi de progresser dans notre monde car sans rêve, sans idéologie, on ne peut changer ce qui n'est pas  terrible en ce monde! Je suis une grande idéaliste, une grande rêveuse, c'est vrai, mais je n'ai pas envie d'être différente avec les années qui s'écoulent. 

Guy Leroy 25/05/2007 22:31

Rêver est absolument essentiel, je le pense aussi. Sans rêve, la vie perd son sens. Il faut avoir des rêves et tenter de les réaliser. Mais pas tous, pour qu'il en reste!!

Kao 25/05/2007 18:32

oui, même la peinture chante ......................

Guy Leroy 25/05/2007 22:28

C'est en effet le seul moyen que j'ai trouvé pour chanter lol..

NONO 25/05/2007 16:06

« Faites que votre tableau soit toujours une ouverture au monde »
 
 

Je voudrais m’attarder sur cette citation, car je viens d’y remarquer quelque chose d’intéressant… En effet, l’art est part définition une ouverture étant donné qu’il a entre autre pour but de partager avec les autres des émotions, des concepts, des façons de penser… Ouverture sur les autres, ouverture sur soi-même, et enfin ouverture au monde font donc à mon sens partie intégrante de l’art. L’ouverture au monde est donc une ouverture sur les autres, un moyen de communication, mais pas seulement… le monde, c’est le monde qui nous entoure, les gens, la nature, l’univers. Et oui ! la beauté d’un tableau réside aussi dans le fait d’être universel dans un vision encore une fois idéaliste, mais je rappelle que la « quête du meilleur » reste à mon sens un des éléments essentiels qui nous fait avancer dans notre vie. Qu’est ce que l’Universalité ? Voilà encore une grande question ! Pour moi c’est encore un concept que l’on ne peut définir clairement, mais je vais essayer de vous le faire sentir avec le plus de justesse possible... un tableau est universel quand chacun y trouve quelque chose qui le touche, n’importe où et n’importe quand. Dépassez les frontière ! dépassez les clichés ! ne retenez que les règles constructives, car c’est en innovant que l’on progresse et que l’on s’ouvre... En quoi un tableau, un poème ou la musique sont des choses qui parfois nous prennent au plus profond de nous même ? Je pense que cela s’explique par un passé, un vécu pour certains, par une certaine sensibilité du beau pour d’autre, mais aussi dans quelque chose qui ne s’explique pas. Si cela s’expliquait d’ailleurs, probablement que l’on n’aurait plus affaire au sentiment très puissant duquel je vous parle ! Amis peintres, amis poètes, pensez toujours à créer quelque chose de simple, doux, qui ouvre les yeux et fait frémir les oreilles. Car n’oubliez pas, même la peinture chante…

Guy Leroy 25/05/2007 22:21

Nono,  à  propos de l'universalité ......
 
J'ai déjà réfléchis au problème.  L'univers entier, notre planète sont régis par des lois mathématiques et physiques qui permettent à l'homme d' expliquer de facon scientifique toutes les manifestations observables, notre origine, notre futur, la vie. Les chiffres permettent d'établir de solides théories universelles qui ont pour but de répondre à toutes les questions que nous posent l'existence.
Mais un problème surgit dans mon esprit. Les chiffres et les théories scientifiques sont ils une invention du cerveau humain qui veut expliquer? Ou bien ces chiffres et ces théories existent ils depuis toujours, avant même l'apparition de l'humain? Après tout, l'univers était ce qu'il est actuellement il y a 12 milliards d'années, bien avant que nous ne soyions là pour disserter sur ce sujet! Et que les scientifique ne parlent de chiffres ;-))
Qu'en penses tu Nono. Oiseau, le prof de math, tu as peut être une idée? Kaoline, tu penses quoi? Et tout le monde, quel est votre sentiment?

Kao 25/05/2007 12:16

Quel filleul que tu nous cachais, Guy !

Guy Leroy 25/05/2007 22:28

Je ne le cachais pas, mais il était très occupé. Je savais qu'il viendrait . On dirait que Bernard n'oses plus se mesurer à Nono :-)))

Kao 25/05/2007 12:15

Nono, je ne ne me lasse pas de te lire ; tu exprimes si bien pas mal de choses que je pense moi aussi ; je vais bientôt venir sur ce blog autant pour toi que pour Guy, et .............. Hi !

Guy Leroy 25/05/2007 22:26

Il nous en bouche un coin quand meme Nono. Hi n'ose d'ailleurs plus venir hi hi..... Bises Kao.

NONO 25/05/2007 11:28

« Le nature est remplie d’une infinité de raisons dont l’expérience n’a jamais vu la trace »
 
 

Depuis longtemps et aujourd’hui encore, l’homme croit voir dans la nature la raison, l’harmonie… Il s’avère en effet que bon nombre de phénomènes naturels semblent dictés par un ordre et une logique qui en perturbe plus d’un ! Mais nous ne voyons que la face cachée de l’iceberg, et c’est là que l’ expérience voit ses limites, il est vrai toujours repoussables …car je pense que si l’on ne voit pas tout de manière empirique, c’est en expérimentant que l’on comprend beaucoup de choses. C’est ainsi que l’expérience tant louée des anciens est difficilement transmissible, car c’est bien en se trompant que l’on apprend…C’est un message d’espoir pour améliorer l’humanité. Et oui ! au delà des problèmes d’éthiques que pose parfois la recherche, je crois profondément à la beauté de la vie, de penser, de pleurer, de jouer, d’être et d’aimer… Redonner le sourire au gens, par l’expérience ou par la pratique, voilà un idéal qui me convient bien. Et il faut bien garder à l’esprit que pour tout homme de science qui veut transmettre l’espoir, se dire qu’il reste à découvrir est un des meilleur moyen de locomotion sur le chemin de la connaissance. D’ailleurs, penser que l’on sait tout est un frein dans la vie, dans l’art comme dans la science. Mais je mets de côté ce cliché et me contente de rappeler que la leçon est que les limites de l’homme existent, mais qu’elles sont infiniment dépassables, dans les sentiments, dans l’art, dans la raison et dans la Nature…

Françoise 25/05/2007 08:22

Je comprends que vous soyez fier d'avoir un tel filleul ! Il y a beaucoup de justesse dans ses réflexions et un réel talent pour l'écriture... Quelle famille !

Guy Leroy 25/05/2007 09:15

J'avoue que je ne connaissais pas encore son écriture, c'est fait maintenant. C'est remarquable .......

Kao 25/05/2007 07:56

Nono, je suis vraiment sur le c.. mais je croyais le poème d'un homme mûr, ta maturité est incroyable, si j'en crois le peu que j'en lis, tu es si jeune, c'est si prometteur, vraiment je n'en reviens pas, tu es très doué, et le mot est faible, compte moi dès à présent dans ton fan club

Guy Leroy 25/05/2007 09:13

Oui le mot est faible! Si tu savais, Kao............. Bises

Kao 24/05/2007 23:00

Merci Nono pour ce poème merveilleurx, Merci Hi pour tes clins d'oeil, Merci pour tout Guy , Bisous à tous ici

Guy Leroy 24/05/2007 23:02

Je suis très fier, Kao, car le parrain de Nono c'est moi! Bisous Kao.