Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Guy Leroy


Même si vous ne vous êtes jamais rendu en Australie, vous avez forcément déjà entendu parlé d'Ayers Rock, appelé Uluru par les Aborigènes. Dans le parc national d'Uluru-Kata Tjuta, à 460 km au sud-ouest d'Alice Springs, le plus gros monolithe du monde est vieux de 600 millions d'années, haut de 348 mètres, long de 3 km et d'une circonférence de 9.4 km. Selon les croyances, sa taille ne représenterait qu'un tiers de la totalité, le reste se trouvant enfoui sous la terre. Il est le résultat de l'érosion de plusieurs millions d'années d'une chaîne de montagnes sédimentaires. Il est considéré comme sacré par les "Anangu", peuple aborigène ancestral qui assure désormais la gestion du parc. Ainsi est-il fortement déconseillé de gravir Ayers Rock, ceci étant considéré comme une offense par les gardiens.

Au lever ou au coucher du soleil, Uluru offre des dégradés de rouge et d'oranger, avant de virer au gris au moment du crépuscule. Les plus courageux pourront entreprendre d'en faire le tour, il se fait en moins de cinq heures. Lors de cette promenade, ils découvriront une flore et une faune adaptées aux conditions climatiques désertiques, visiteront les sites sacrés où se déroulent des rites aborigènes et verront de nombreuses grottes et fontaines d'eau servant aux hommes et aux animaux du bush.
.

Commenter cet article

andrée 23/03/2009 18:47

merci pour ta réponse.Très bonne soirée et encore merci de nous partager ton voyage

Guy Leroy 23/03/2009 19:22


Je revis le voyage en vous le faisant partager et....en attendant le retour de l'inspiration pour peindre. Remarque, je peins un peu quand même en ce moment. Bonne soirée à toi aussi.


andrée 23/03/2009 16:09

qu'as tu ressenti devant Uluru ? émotion ou un peu de déception ? bonne journée

Guy Leroy 23/03/2009 18:23


Devant Uluru, aucune émotion! C'est un grand rocher piège à touristes. Nous avons fait un détour de 5h d'avion pour voir ça. C'est très decevant. Il doit y avoir de très beaux endroits sans
touristes dans ce grand désert. Mais si nous n'y étions pas allés, nous l'aurions regretté. Quand on pense à l'Australie, on voit ce rocher, un kangourou, et l'Opéra de Sydney. L'émotion a par
contre été ressentie en voyant cet opéra du bout du monde...


Françoise 23/03/2009 06:12

Fascinants ce rocher et sa légende ! Ce rouge oranger me rappelle celui que vous utilisez quelquefois pour peindre.Un coucher de soleil à cet endroit, cela doit être superbe....

Guy Leroy 23/03/2009 18:28


Là c'était le lever du soleil. Le coucher n'a pas eu lieu à cause de la météo, mais nous avons quand même eu droit à un bain de foule!


isabelle DELORON 22/03/2009 18:53

Je l'adore ce caillou .... crois-tu que tu pourrais m'envoyer ta photo par mail pour que j'essaye de le pendre .... ? Biz, Isa

Guy Leroy 22/03/2009 20:48


Oui je peux t'envoyer cette photo par mail pour que tu puisse t'en inspirer. Mais tu montreras le résultat, ok? A bientôt Isa.


cerisette 22/03/2009 10:54

quelles superbes couleursbisouscerisette

Guy Leroy 22/03/2009 20:51


Les couleurs sont très changeantes sur ce rocher, c'est fascinant! Bises Cerisette.


colette 22/03/2009 09:51

Que c'est magnifique ce rouge...Mais où sont cachés les autocars et les touristes?

Guy Leroy 22/03/2009 21:02


Ce rocher est magnifique, mais c'est un piège à touristes. Les autocars étaient derrière moi, au moment ou j'ai pris cette photo, il y en avait bien une cinquantaine! Plus une foule de touristes
braillant et gesticulant partout! Certaines promenades autour du rocher sont parfois impraticables vu le monde qui y règne à certaines heures!
Mais ca on ne le voit jamais nullepart. On imagine ce rocher magique perdu dans le désert. Ce rocher est en fait utilisé pour attirer le tourisme. De belles légendes aborigènes nous sont contées à
son sujet. Un complexe hotelier géant est construit à proximité, avec super marcher, salon de coiffure, centre commercial, et du monde partout.

Tourefois cet endroit reste un symbol de l'interaction positive qui existe entre les aborigènes et les hommes blancs...