Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Guy Leroy

 


 

 









.
Dans le prochain article, je vous parlerai de notre expérience personnelle dans l'impénétrable forêt de Bwindi. Mais tout d'abord voiçi une petite introduction sur les gorilles.

 

 

 

 

 

Le gorille est après le bonobo et le chimpanzé, du point de vue génétique, l’animal le plus proche de l’humain. Cette parenté a été confirmée par les similitudes entre les chromosomes et les groupes sanguins. Notre génome ne diffère que de 2 % de celui du gorille.

 

 

 


Redressés, les gorilles atteignent une taille de 1,75 mètre, mais ils sont en fait un peu plus grands car ils ont les genoux fléchis. L’envergure des bras dépasse la longueur du corps et peut atteindre 2,75 mètres.

Il existe une grande différence de masse entre les sexes : les femelles pèsent de 90 à 150 kilogrammes et les mâles jusqu'à 275. En captivité, particulièrement bien nourris, ils atteignent 350 kilogrammes.

Le pelage dépend du sexe et de l’âge. Chez les mâles les plus âgés se développe sur le dos une fourrure gris argenté, d'où leur nom de « dos argentés ». Le pelage des gorilles de montagne est particulièrement long et soyeux.

Comme tous les anthropoïdes, les gorilles sont dépourvus de queue. Leur anatomie est puissante, le visage et les oreilles sont glabres et ils présentent des torus supra-orbitaires marqués.

  • Longévité : 30 ans en nature, jusqu'à 50 ans en captivité ;
  • Durée de gestation : 250 à 270 jours.
  • Longueur moyenne du pénis en érection : 5 cm

Les gorilles habitent les forêts et sont actifs le jour. Tandis que les gorilles des pays plats préfèrent les forêts tropicales humides, les gorilles des montagnes vivent plutôt dans les forêts secondaires. Les gorilles des montagnes se tiennent la plupart du temps au sol. Les gorilles des pays plats grimpent souvent dans les arbres à la recherche de nourriture, même les mâles lourds montent fréquemment dans des arbres dont la hauteur peut atteindre vingt mètres. À terre, les gorilles marchent à quatre pattes en s'appuyant sur les phalanges de leurs mains et non sur les paumes comme d'autres singes plus franchement quadrupèdes. Chaque nuit, pour se reposer, ils construisent un nid de feuilles en à peine cinq minutes. Les gorilles de montagne ont leurs nids à terre la plupart du temps, les gorilles des pays plats dans les arbres.

Les gorilles vivent en groupe avec à leur tête un mâle adulte appelé «dos argenté». La composition des groupes varie de deux à trente individus, la moyenne se situant entre 10 et 15. En général chaque groupe se compose d'un mâle adulte (mâle à dos d'argent), d'un ou de plusieurs mâles plus jeunes (mâles à dos noirs), de plusieurs femelles adultes et de quelques petits. Lorsqu'il y a plusieurs mâles dans un groupe, seul le mâle dominant peut s'accoupler.

Le comportement des groupes est variable, les séparations temporaires pour la recherche de nourriture sont fréquentes. Contrairement à beaucoup d'autres genres de primates ce sont le plus souvent les femelles qui quittent le groupe pour en trouver un autre. Les groupes durent généralement longtemps, parfois surviennent des luttes entre mâles pour savoir qui dirigera le groupe. Si un nouveau mâle gagne, il tue la descendance du vaincu. On peut voir dans cet infanticide un profit biologique du fait que les femelles qui allaitent ne sont pas enceintes et, après la mort de leur petit, sont rapidement prêtes à copuler de nouveau.

L'instinct territorial est peu développé, plusieurs groupes cherchent leur nourriture aux mêmes endroits et s'évitent les uns les autres. Comme leur nourriture se compose surtout de feuilles, ils n'ont pas à aller bien loin pour la trouver, d'abord parce que les feuilles abondent, ensuite parce qu'elles sont peu nutritives, ce qui les oblige à de longues périodes de repos. Les gorilles connaissent toute une série de sons, des cris et de grognements qu'ils utilisent pour reconnaître les membres de leur groupe et les étrangers et aussi comme moyen d'intimidation. On connaît bien leur façon de se frapper la poitrine. On croyait autrefois ce comportement réservé aux mâles plus âgés, on le retrouve en fait chez tous. Il sert probablement à signaler sa position, ou il s'agit d'un rituel de bienvenue.

Les gorilles comme les chimpanzés utilisent des feuilles épineuses, riches en tannin pour se débarrasser des parasites intestinaux qui les gênent. Ils avalent une quantité plus grande de ces feuilles sans les mâcher, si bien qu'elles délogent les vers des parois intestinales.

Référence : Wikipédia :Gorilles
Les photos sont de Thérèse Leroy

.

Commenter cet article

Gérard 08/08/2008 20:18

Salut Que de tristesse dans le ragard de ces grand singes ..c touchant de verité Amicalement Gérard

Guy Leroy 08/08/2008 21:07


Exact, j'ai remarqué de la nostalgie dans leur regard. Mais pourquoi, je ne connais pas la réponse. Amitiés Gérard.


Francoise 12/07/2008 16:46

Surprenante par leur réalisme ces photos, et  t rés réussies !Vous avez du bien apprécier ce voyage !Vous avez raison, leurs attitudes sont vraiment proches des humains.....

Guy Leroy 15/07/2008 17:57


Les expressions sur les visages sont assez étranges et variées.


françoise 12/07/2008 16:42

J'ai l'impression de les avoir devant moi ces gorilles !Epoustoufflantes ces photos !trés vivantes et trés réussies !Quel magnifique expérience, vous avez du beaucoup apprécier ce voyage.....

Guy Leroy 15/07/2008 17:56


Il ne manque plus que l'odeur des bêtes !