Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Guy Leroy

 

La zone de Punta Arenas était historiquement peuplée par quatre groupes d’indiens : les Aonikenks, les Onas, les Yamanas et les Alacalufes. Les deux premiers étaient des chasseurs cueilleurs terrestres de grande stature, excellents marcheurs. Les Yamanas et les Alacalufes quant à eux vivaient en nomades des mers, chassant et pêchant dans les canaux.

Le détroit de Magellan fut découvert en 1520 et devint une route majeure de transit entre l’Europe et l’Amérique. Trois siècles plus tard, en 1843, une expédition de colonisation fut envoyée par le gouvernement chilien : les colons fondent le Fort Bulnes. Cependant l’emplacement du Fort n’est pas adapté au développement urbain. En 1848 le gouverneur José Santos Mardones fonde la ville à son emplacement actuel. Le nom de Punta Arenas vient de John Byron, navigateur anglais naufragé ayant surnommé le lieu « sandy point ».

La ville fut d’abord une colonie pénitentiaire peuplée de renégats et de criminels. Cette caractéristique demeure jusqu’en 1867, date à laquelle le président José Joaquín Perez met en place une politique pour attirer les immigrants et fait de Punta Arenas un port libre (zone franche).

La tradition d’élevage du bétail de la région commence en 1877, lorsque Don Diego Dubley Almeyda obtient la permission de partir dans les Falklands pour y acquérir 300 moutons. A la fin du XIXeme siecle les grandes estancias, les maisons de maître et l’opéra sont déja établis. De nouvelles vagues d’immigrants arrivent avec la fièvre de l’or en 1910 et pendant la première guerre mondiale. Des usines de traitement et de congélation de la viande, ainsi que des infrastructures de transport fleurissent tout autour de Punta Arenas. Punta Arenas est aujourd’hui au centre de l’économie de la région Magallanes et le lieu d’arrivée de nombreux touristes en Patagonie.

 

 

 

 

DSC01096-copie-2.JPG

 

 

 

 

DSC01098.JPG

 

  .

 

DSC01097.JPG

 

 

DSC01101.JPG

  La tombe de l'indien inconnu

 

DSC01100.JPG

   

..

Commenter cet article

babeth 25/03/2008 22:50

jaune, vert, bleu, rouge, c'est amusant de voir tous ces toits colorés.... On dirait un patchwork.

Guy Leroy 26/03/2008 22:30


C'est très impressionnant de voir ca dans la tempête permanante, là bas. Très rude est la vie des gens dans ces contrées du bout du monde. Et celà ressemble d'ailleurs étrangement à l'Islande.


Françoise 21/03/2008 10:55

C'est vraiment sympa ce petit commentaire sur l'histoire de la Patagonie ! Les photos sont de plus en plus colorées. C'est trés gai et cela donne envie de visiter ce pays. Et la tombe de l'indien inconnu, trés différente de ce que l'on connait chez nous....

Guy Leroy 26/03/2008 23:00


Le voyage va être de plus en plus beau. Quand aux indiens, les blancs ont fait du bon boulot au nom de la religion.....