Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Guy Leroy

essai-encre14-11-07.jpg

 

.Encre sur papier sennelier. 31X41

Cette peinture m'inspire une chanson de Charles Aznavour : La Bohème.


Je vous parle d'un temps
Que les moins de vingt ans
Ne peuvent pas connaître
Montmartre en ce temps-là
Accrochait ses lilas
Jusque sous nos fenêtres
Et si l'humble garni
Qui nous servait de nid
Ne payait pas de mine
C'est là qu'on s'est connu
Moi qui criait famine
Et toi qui posais nue

La bohème, la bohème
Ça voulait dire on est heureux
La bohème, la bohème
Nous ne mangions qu'un jour sur deux

Dans les cafés voisins
Nous étions quelques-uns
Qui attendions la gloire
Et bien que miséreux
Avec le ventre creux
Nous ne cessions d'y croire
Et quand quelque bistro
Contre un bon repas chaud
Nous prenait une toile
Nous récitions des vers
Groupés autour du poêle
En oubliant l'hiver

La bohème, la bohème
Ça voulait dire tu es jolie
La bohème, la bohème
Et nous avions tous du génie

Souvent il m'arrivait
Devant mon chevalet
De passer des nuits blanches
Retouchant le dessin
De la ligne d'un sein
Du galbe d'une hanche
Et ce n'est qu'au matin
Qu'on s'asseyait enfin
Devant un café-crème
Epuisés mais ravis
Fallait-il que l'on s'aime
Et qu'on aime la vie

La bohème, la bohème
Ça voulait dire on a vingt ans
La bohème, la bohème
Et nous vivions de l'air du temps

Quand au hasard des jours
Je m'en vais faire un tour
A mon ancienne adresse
Je ne reconnais plus
Ni les murs, ni les rues
Qui ont vu ma jeunesse
En haut d'un escalier
Je cherche l'atelier
Dont plus rien ne subsiste
Dans son nouveau décor
Montmartre semble triste
Et les lilas sont morts

La bohème, la bohème
On était jeunes, on était fous
La bohème, la bohème
Ça ne veut plus rien dire du tout
.

 

Commenter cet article

oiseau 17/11/2007 17:08

les paroles de cette chanson imagent bien le feu de la jeunesse qu'on peut avoir au fond de soi.Mais la jeunesse, ce n'est pas avoir forcément vingt ans, la jeunesse c'est surtout plus un état d'esprit qu'une apparence physique.Tant qu'il y a de la vie, il y a aussi du feu.

Guy Leroy 17/11/2007 17:45

J'ajouterai que la jeunesse, c'est toujours avoir des projets. Sans projets ni but, on n'avance plus, on ne vit pas, on est vieux, même à vingt ans.

katara 16/11/2007 08:22

La bohème, je la jouais au synthé avant... (à l'époque où je trouvais le temps de faire aussi de la musique ..!!!) Bien sur que j'ai reçu ton mail et comme je te le disais sur mon blog, je crois bien t'avoir répondu. Tu n'as rien reçu ??? Je te remerciai pour tes conseils. Je ne ferai pas paraitre mes encres avant début décembre car tous mes articles sont programmés déjà d'ici là.. (je suis très organisée de ce côté là)...Je t'ai mis également en lien sur le blog; bises Guy et bonne journée

Guy Leroy 16/11/2007 22:13

J'ai bien vu ta réponse sur le blog, mais je n'ai rien recu par courrier, Katara. Je te mets en lien. BIses.

cocole 16/11/2007 08:13

lol, j'aimerai bien chanter faux comme lui!!

Guy Leroy 16/11/2007 22:17

Je suis allé cette semaine au premier concert de sa tournée cette semaine à Lille. Tu ne peux pas imaginer à quel point il chante faux. Il est pitoyable! Quelle déception! Et quelle prétention chez ce chanteur "dégradé"!

Agathe BONNET 16/11/2007 00:01

Tu as un feu qui te dévore Guy !!! ??? Cela se voit !!!  Peut-être le feu sacré !!!!! Toujours cette vie bouillonnante retenue par quelque chose  ou par ......................... !! Il est super beau !Oui je me souviens Guy !!  (pour répondre à ton com laissé chez moi !!)Je t'embrasse trés fort en te souhaitant une nuit douce calme , avec un peu moins de feu!!!!

Guy Leroy 16/11/2007 22:21

Je brule, je bouillone à l'intérieur, c'est vrai! Je ne tiens pas en place. Je vois rouge.......  Tu te souviens Agathe, ...... Je t'embrasse pour t'embraser cette nuit :-))

colette 15/11/2007 11:47

C'est fascinant,on dirait un feu de forêt...ou de brousse africaine!Mais ne soyons pyromanes qu'en peinture,là où tout est permis,les arbres sont trop précieux

Guy Leroy 15/11/2007 21:43

Les feux de brousses sont parfois allumés volontairement pour raison de nettoyage.  Mais les arbres ne brulent pas et l'herbe repousse très vite. Sinon, ne mettons le feu de la passion qu'à nos peintures, respectons le poumon de la planète. Je sens que je vais encore enflammer sauvagement quelques peintures avec de l'encre......

katara 15/11/2007 08:21

J'adore tout cet orange... il faut que je me fabrique de l'orange. Je n'ai pris que les couleurs primaire et du violet en prime. Pas de rose tyrien, pas d'orange, ça manque. C'est superbe ce que tu as fait, ça explose de vie. bonne journée Guy

Guy Leroy 15/11/2007 21:38

Merci de ton compliment Katara. En effet tu devrais acheter d'autres couleurs vives, sinon tu vas tourner en rond, question couleur. Nous attendons tes encres, prévues pour bientôt. Bonne soirée Katara.

cocole 15/11/2007 08:21

ton encre t'inspire cette chanson??? lol elle t'y fait penser plutôt!moi je vois un jeu au centre de ta feuille, une mélée!!! des amimaux de tous poils qui "font la bagare"!!!c'est trés gai!!

Guy Leroy 15/11/2007 21:36

Oui bien sur:-))) Cette chanson n'est bien sur pas de moi. Dans ma mélée, ce sont plutôt des ruggbymen je pense. La chanson est très émouvante, mais Aznavour est un prétentieux sinistre qui chante absolument faux, maintenant....... et qui se la pète!

Françoise 15/11/2007 05:36

C'est vrai qu'il est trés beau ce texte. D'ailleurs j'ai l'impression de voir la fumée qui s'échappe du café crême et  le soleil se lever après une nuit blanche.....Bravo pour ce jaune si lumineux, il donne beaucoup de vie à cette encre !

Guy Leroy 15/11/2007 21:32

votre interprétation est lumineuse et fumante, Francoise. Mais pourquoi pas!